-Leçons de Disciple (5) دروس في التلمذة-

LID#5-Evangile Partie I- Evangile du Royaume de Dieu

          Voici le Dr Ed Hoskins qui vous souhaite la bienvenue à Lessons in Discipleship, une série conçue pour aider les nouveaux croyants à s'établir dans leur foi chrétienne. La leçon d'aujourd'hui est Partage de l'Évangile Partie I – Qu'est-ce que l'Évangile du Royaume de Dieu ? Tout d'abord, permettez-moi de vous parler un peu de moi. Je suis médecin à la retraite. J'ai passé 34 ans en médecine familiale et en santé étudiante, mais je suis devenu chrétien il y a 50 ans. J'ai été aidé très tôt dans ma foi chrétienne par les Navigators, une organisation chrétienne internationale non confessionnelle dont l'objectif déclaré est « Connaître le Christ et le faire connaître ». Je fais partie du personnel associé de cette organisation depuis 1980. Les Lessons in Discipleship est une compilation de ce que j'ai appris pendant cette période. Et ce que j'ai appris alors, je vous le transmets maintenant.

Le sujet de la session d'aujourd'hui est « Qu'est-ce que l'Évangile du Royaume de Dieu ? La réponse la plus basique à cette question est la suivante. L'évangile du royaume de Dieu est l'histoire d'un roi messie prophétisé qui complète le récit biblique. Il va de la Genèse à Malachie et dans le Nouveau Testament. Il culmine en Jésus de Nazareth avec sa vie, sa mort et sa résurrection. Examinons les pierres de fondation de l'évangile.

Il y a trois fois où l'expression « évangile du royaume de Dieu » est utilisée – toutes dans l'évangile de Matthieu. Le premier passage se trouve dans Matthieu 4:23. « Jésus parcourait la Galilée, enseignant dans leurs synagogues, prêchant la bonne nouvelle du royaume et guérissant toute maladie et toute infirmité parmi le peuple. » La deuxième utilisation est dans Matthieu 9:35. « Jésus parcourait toutes les villes et tous les villages, enseignant dans leurs synagogues, prêchant la bonne nouvelle du royaume et guérissant toute maladie et toute infirmité. »

A partir de ces deux exemples, nous voyons que l'évangile du royaume de Dieu implique une proclamation verbale plus la guérison physique. L'évangile serait également proclamé dans le monde entier. Dans Matthieu 24 :14, Jésus a dit : « Et cet évangile du royaume sera prêché dans le monde entier comme un témoignage à toutes les nations, et alors la fin viendra. »

Alors, quel est le thème central de l'évangile ? C'est la gloire et la beauté du Christ, l'image de Dieu. Dans II Corinthiens 4:4, l'apôtre Paul le décrit comme « la lumière de l'évangile de la gloire de Christ, qui est l'image de Dieu ». La plupart d'entre nous connaissent déjà les faits fondamentaux de l'Évangile. Celles-ci sont résumées par Paul dans I Corinthiens 15 :3-5 : « Car ce que j'ai reçu, je vous l'ai transmis en premier lieu : que Christ est mort pour nos péchés selon les Écritures, qu'il a été enseveli, qu'il est ressuscité le le troisième jour selon les écritures, et qu'il est apparu à Pierre, puis aux douze. Après cela, il est apparu à plus de cinq cents frères en même temps. Mais l'évangile du royaume de Dieu est bien plus que ces faits de base.

Premièrement, l'évangile implique le salut ainsi que la justification par la foi. Dans Romains 1:16-17, Paul écrit : « Car je n'ai pas honte de l'Évangile, car c'est la puissance de Dieu pour le salut de tous ceux qui croient : d'abord pour les Juifs, ensuite pour les Gentils. Car dans l'évangile est révélée une justice de Dieu, une justice qui est par la foi du premier au dernier, comme il est écrit : 'Le juste vivra par la foi.'”

Y a-t-il une opposition à l'évangile ? Absolument. Dans Éphésiens 6 :11-12, nous apprenons : « Revêtez l'armure complète de Dieu afin que vous puissiez prendre position contre les plans du diable. Car notre lutte n'est pas contre la chair et le sang, mais contre les dirigeants, contre les autorités, contre les puissances de ce monde obscur et contre les forces spirituelles du mal dans les royaumes célestes.

Mais dans tout notre examen de l'Évangile, nous devons faire attention à la pensée réductionniste, en la simplifiant à l'excès. L'évangile est-il simplement un plan de salut pour gérer notre problème avec le péché ? Ou peut-être est-ce juste un billet pour le paradis ? Que diriez-vous d'une autre excuse pour la grâce bon marché? Eh bien, à partir d'une base éternelle, Jésus et son royaume impliquent finalement la justification par la foi et le salut éternel. Mais ce n'est pas tout. Jésus a prié dans Matthieu 6 :10 : « Que ton règne vienne, que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel. » Partout où l'évangile est allé, la société a été au moins partiellement transformée, que ce soit en Angleterre et l'abolition de l'esclavage par William Wilberforce ou la construction de maisons d'orphelins par George Mueller. Dans de nombreuses régions du monde, des hôpitaux et des établissements d'enseignement ont été créés par des missionnaires et des organisations chrétiennes.

Au fil des ans, j'en suis venu à penser à l'Évangile en termes de quatre parties. Premièrement, il y avait un roi Messie promis qui est venu sous la forme de Jésus de Nazareth. Dans Ésaïe 40 :3, nous lisons : « Une voix d'un seul appel : Dans le désert, préparez le chemin pour le Seigneur ; faites tout droit dans le désert une route pour notre Dieu. Nous avons vu cela se concrétiser dans Matthieu 1:20-21 avec la naissance de Jésus, « un ange du Seigneur lui apparut dans un songe et dit : 'Joseph, fils de David, n'aie pas peur de ramener Marie chez toi comme ta femme, parce que ce qui est conçu en elle vient du Saint-Esprit. Elle donnera naissance à un fils, et vous devez lui donner le nom de Jésus, car il sauvera son peuple de ses péchés.'” Du début à la fin, la Bible est chargée de prophéties d'un roi Messie à venir, qui viendrait sous la forme de Jésus de Nazareth.

Dans le deuxième de notre évangile en quatre parties, le roi Messie est venu proclamer la bonne nouvelle et tout renouveler. Dans Luc 4:16-19, il est écrit au sujet du début du ministère de Jésus : « Il alla à Nazareth, où il avait été élevé, et le jour du sabbat, il entra dans la synagogue, comme c'était sa coutume. Et il se leva pour lire. Le rouleau du prophète Isaïe lui a été remis. En le déroulant, il trouva l'endroit où il est écrit « L'esprit du Seigneur est sur moi, car il m'a oint pour annoncer la bonne nouvelle aux pauvres. Il m'a envoyé proclamer la liberté pour les prisonniers et recouvrer la vue pour les aveugles, libérer les opprimés, proclamer l'année de grâce du Seigneur.' » Jésus a également dit dans Apocalypse 21 :5 « Je fais tout nouveau.

Dans la troisième partie de notre évangile en quatre parties, ce roi-messie viendrait en tant que « serviteur souffrant » de Dieu. L'un des passages les plus célèbres de ces serviteurs souffrants vient d'Ésaïe 53 :4-5 : « Sûrement, il a pris nos infirmités et a porté nos peines, mais nous l'avons considéré comme frappé par Dieu, frappé par lui et affligé. Mais il a été transpercé pour nos transgressions, il a été écrasé pour nos iniquités ; le châtiment qui nous a apporté la paix était sur lui, et par ses blessures, nous sommes guéris. Jésus de Nazareth, le serviteur souffrant mourrait sur la croix et était ressuscité des morts trois jours plus tard.

Dans la quatrième partie, l'entrée dans le royaume du Messie se fait sur invitation, ne nécessitant qu'une RSVP de notre part. Cela nécessite une réponse de notre part de croyance, d'obéissance et oui, d'allégeance à sa royauté. Dans Jean 3:16, nous lisons que Dieu « a donné son fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse pas, mais ait la vie éternelle ». Cela exige une réponse d'obéissance. Dans Jean 14 :21, nous voyons « Quiconque a mes commandements et y obéit, c'est celui qui m'aime. » Tout cela inclut l'allégeance. Dans Romains 10 :9, nous lisons « que si vous confessez de votre bouche « Jésus comme Seigneur » et croyez dans votre cœur que Dieu l'a ressuscité d'entre les morts, vous serez sauvé. »

Eh bien, résumons ce que nous avons appris dans cette brève présentation sur l'évangile du royaume de Dieu. L'évangile implique la proclamation et la démonstration verbales du pouvoir du royaume dans lequel la société est au moins partiellement transformée. Deuxièmement, proclamer l'Évangile implique l'opposition. Il y aura une opposition mondaine et démoniaque pour entrer dans le royaume de Dieu. Troisièmement, l'évangile n'est pas seulement un plan de gestion du péché. Ce n'est pas seulement un billet pour le paradis, ni une simple assurance incendie pour échapper à l'enfer. Quatrièmement, l'évangile du royaume de Dieu exige la croyance, l'obéissance et l'allégeance au Christ.

Nous vous verrons la prochaine fois pour une autre session de Leçons de Disciple lorsque nous couvrirons notre deuxième partie en partageant l'évangile : l'illustration du pont. Eh bien, cela conclut la présentation d'aujourd'hui. Merci d'avoir participé. Jusqu'à la prochaine fois, continuez à suivre Jésus. Il en vaut la peine.

Leçons récentes