-Leçons de Disciple (27) دروس في التلمذة-

LID#27 – Le principe de Shamgar

Voici le Dr Ed Hoskins qui vous souhaite la bienvenue à Lessons in Discipleship, une série conçue pour aider les nouveaux croyants à s'établir dans leur foi chrétienne. La séance d'aujourd'hui porte sur le principe de Shamgar. Tout d'abord, permettez-moi de vous parler un peu de moi. Je suis un médecin à la retraite qui a passé 34 ans en médecine familiale et en santé étudiante. Je suis devenu chrétien il y a 50 ans et j'ai été aidé très tôt dans ma foi par les Navigators, une organisation chrétienne internationale et non confessionnelle dont le but déclaré est de connaître le Christ et de le faire connaître. Je fais partie du personnel associé de cette organisation depuis 1980. Lessons in Discipleship est une compilation de ce que j'ai appris pendant cette période de la Bible et sous la direction des Navigateurs. Ce que j'ai appris alors, je vous le transmets maintenant. La session d'aujourd'hui est le Principe de Shamgar.

Alors, qui était Shamgar ? J'ai entendu parler de Shamgar pour la première fois il y a 45 ans lors d'une conférence donnée par le Dr John Ridgeway avec les Navigators. Shamgar était l'un des juges en Israël après la mort de Josué. Il n'est mentionné que deux fois dans la Bible, les deux fois dans le Livre des Juges. Le temps est d'environ 1400 avant JC.

Le premier verset dit : « Après Ehud vint Shamgar, fils d'Anath, qui frappa six cents Philistins avec un aiguillon. Lui aussi a sauvé Israël. (Juges 3:31) Le seul autre endroit où il est mentionné est deux chapitres plus loin. « Aux jours de Shamgar fils d'Anath, aux jours de Jaël, les routes étaient abandonnées ; les voyageurs ont emprunté des chemins sinueux. (Juges 5:6)

De ces deux versets, le Dr Ridgeway a tiré quatre conclusions sur la vie de Shamgar. Premièrement, Shamgar vivait en territoire occupé par l'ennemi. Israël était contrôlé par une tribu en guerre et ses ennemis éternels, les Philistins. Il dit que les autoroutes habituelles étaient désertes et que les voyageurs devaient emprunter des chemins détournés et secrets. Deuxièmement, Shamgar a commencé là où il était. Il était fermier dans un champ. Troisièmement, Shamgar a utilisé ce qu'il avait en main. Qu'avait-il ? Il avait un aiguillon à bœufs, un instrument à creuser à double outil, avec une pointe à une extrémité (pour pousser un bœuf) et un outil à creuser en métal à l'autre extrémité. Quatrièmement, Shamgar abattit six cents Philistins. En conséquence, Shamgar a sauvé Israël. Les choses ont dû devenir si désespérées pour la garnison philistine qu'ils se sont retirés. Finalement, Dieu a béni ses actions.

Voici quelques notes supplémentaires. Premièrement, je doute que Shamgar ait fait tout cela lui-même. Dieu l'a probablement utilisé pour recruter d'autres personnes dans sa cause qui l'ont aidé dans ses efforts de résistance clandestine. Deuxièmement, à ma connaissance, il n'y a absolument aucun lien entre les anciens Philistins et les Palestiniens d'aujourd'hui, même si le mot arabe pour Palestinien est le mot anglais Philistine. Ainsi, il n'y a absolument aucune justification pour que les Israéliens d'aujourd'hui sortent et tuent des Palestiniens d'aujourd'hui.

Apprenons ce que nous pouvons de ce passage. Depuis ce temps, il y a 45 ans, j'ai essayé d'imiter le principe de Shamgar dans ma vie. Je vous suggère de l'essayer aussi.

Nous avons tous reçu des dons de Dieu ainsi que certaines ressources.
Nous avons aussi des limites. Voici la question clé : Sommes-nous prêts à déposer nos dons, nos ressources, nos limites et nos opportunités aux pieds de Jésus ? Pouvons-nous lui faire confiance pour les utiliser de la manière qu'il jugera appropriée pour que «votre royaume vienne, que votre volonté soit faite sur la terre comme au ciel» (Matthieu 6:10) ?

Je pense à une dame de notre église qui est maintenant rentrée chez elle pour être avec le Seigneur. Michelle était une femme très douée qui a développé, en tant que jeune femme, une terrible maladie (sclérose latérale amyotrophique). C'est la SLA – on l'appelle aussi la maladie de Lou Gehrig. La SLA provoque une détérioration progressive de tous les nerfs du corps d'une personne. Cela fait perdre à une personne le contrôle complet de tous les muscles du corps. Vers la fin de sa vie, tout ce qu'elle pouvait faire était de cligner des yeux et de bouger un doigt. Mais en utilisant ces muscles restants, elle avait suffisamment de capacités «technologiques» pour exploiter un site Web. Elle a pu communiquer avec des gens du monde entier. Le site Web était centré sur Jésus-Christ et s'appelait « Meet My Friend ». Je connais au moins une personne qui a connu le Christ grâce à son site Web. Michelle est rentrée chez elle pour être avec le Seigneur il y a environ cinq ans. Je suis sûr que la première chose qu'elle a peut-être entendue de notre Seigneur lorsqu'elle est arrivée au ciel était : « Bravo, bon et fidèle serviteur. » Michelle a commencé là où elle était, avec ce qu'elle avait et a fait ce qu'elle pouvait. Dieu a béni ses efforts.

Résumons ce que nous avons appris de cette brève présentation.
Shamgar était l'un des premiers juges en Israël après la mort de Josué. Nous voyons que Shamgar a commencé là où il était, avec ce qu'il avait, et a fait ce qu'il pouvait – et Dieu bénit !

Comme à l'époque de Shamgar, nous vivons dans un monde hostile. Il était fermier dans un champ avec un aiguillon à bœufs. Il a fait ce qu'il a pu pour le royaume de Dieu, et Dieu a béni ses efforts. Nous ne sommes peut-être pas aussi doués que nous le pensons. Mais comme Shamgar, nous commençons là où nous sommes, faisons ce que nous pouvons, avec ce que nous avons, et regardons Dieu bénir !

Qu'avons-nous entre les mains ? Nous avons chacun des choses uniques que Dieu nous a données. Sommes-nous prêts à les lui donner pour son service ?

L'important est que, peu importe le peu que nous pensons avoir, nous le donnons à Jésus et lui permettons de le multiplier, comme les pains et les poissons (Luc 9:16-17). Puissions-nous appliquer le principe de Shamgar dans nos propres vies à la gloire de Dieu.

Eh bien, nous vous verrons la prochaine fois lorsque nous couvrirons la leçon 28 des Leçons de Disciple. Notre dernière session dans cette série de discipulat sera l'illustration de la Grande Ourse. Voilà qui conclut la présentation d'aujourd'hui. Merci d'avoir fait partie. Jusqu'à la prochaine fois, que Dieu vous bénisse et continue à suivre Jésus. Il le vaut bien !

Leçons récentes